Fantasy, Steampunk, Western

Chronique pour le Prix des Auteurs Inconnus, « Printemps de Funérailles », Alexandre Fritz-Karol, dans la catégorie Imaginaire.

Juré Prix des Auteurs Inconnus, Catégorie Imaginaire

Date de sortie : 20/06/2020

Printemps de Funérailles, Alexandre Fritz-Karol, Catégorie Imaginaire du PAI.

Résumé :

Vingt ans.
Vingt ans que s’éternise la guerre entre la Ligue de Skarland et l’Empire anscaride. Mais les arcano-technologues, les sorciers hérétiques à la botte de l’empereur Hagen, ont mis au point de nouvelles armes qui ne tarderont pas à écourter le conflit : les dragonnefs, vaisseaux volants capables de rayer une ville de la carte en quelques heures.
Vingt ans aussi que Luther Falkenn court après les criminels. Comme policier, d’abord, et maintenant comme chasseur de primes. Mandaté par un richissime banquier nain pour mettre la main sur des documents volés particulièrement compromettants, il se rend à Solmost, où la Ligue fait face à une pression grandissante : soutenues par les dragonnefs, les armées de l’empereur approchent de la cité. Pas de quoi faciliter la tâche de Falkenn et de son acolyte Boniface, félin aux pouvoirs mystérieux, à la langue bien pendue et au caractère de cochon.
D’autant que dans la folle course aux armements qui les oppose à l’empereur, les dirigeants de la Ligue s’apprêtent à commettre l’irréparable en libérant un pouvoir oublié. Et Falkenn, qui croyait traquer un vulgaire voleur, va devoir affronter un adversaire d’un tout autre calibre, revenu tout droit de l’au-delà.

Ma Chronique :

J’ai lu ce Roman Fantasy, dans le cadre du PAI, (Prix des Auteurs Inconnus), 2020. Il fait parti des 5 finalistes pour la catégorie Imaginaire. L’auteur nous embarque dans différents univers, Fantasy, Steampunk et également Western. Malheureusement je n’ai pas aimé ce livre. J’en suis désolée, c’est dommage parce que le début démarrait plutôt bien. Par moment l’humour est assez caustique. J’ai trouvé que les chapitres étaient vraiment très longs. J’ai eu le sentiment de plutôt lire un Tome 2, qu’un premier Tome. Il y a trop de détails, ce qui fait qu’on s’y perd. On n’a pas le temps de découvrir un personnage, qu’un autre fait son apparition. L’Auteur nous dit trop de choses. Je n’ai pas réussi à rentrer dans l’histoire. Je me suis vraiment ennuyée tout au long de ma lecture. Çà a été laborieux. Je ne me suis attachée ni aux personnages, ni à l’histoire. Outre le fait que Boniface, un chat qui parle m’a fait rire. Il a un humour assez noir. Je trouve qu’Il y a un déséquilibre entre l’action et la narration particulièrement lorsque le chasseur de primes, décroche un nouveau contrat. De primes abords, l’histoire semblait originale. À chaque nouveau point de vue, on se perd un peu plus. Je pense qu’on manque également de suspense. Les situations sont trop prévisibles. L’ auteur n’a pas réussi à me surprendre, ni à m’emmener dans son univers. Je n’ai pas été conquise par sa plume, pourtant la couverture est assez agréable. Voilà mon ressenti suite à cette lecture.

Les différents liens où vous retrouvez toutes les informations sur le Prix des Auteurs Inconnus.

https://www.facebook.com/prixdesauteursinconnus/

https://Instagram.com/prixdesauteursinconnus/

https://twitter.com/prixdesai

https://www.prixdesauteursinconnus.com/

1 réflexion au sujet de “Chronique pour le Prix des Auteurs Inconnus, « Printemps de Funérailles », Alexandre Fritz-Karol, dans la catégorie Imaginaire.”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s