Horreur/ Thriller, Roman/ Feuilleton

Chronique N°12: STREPSISPTÈRE, Saison 1, Épisode 2, Constance Maurin, Évasion Éditions

Je remercie encore Évasion Éditions de sa confiance pour ce SP, ainsi que l’Auteure.

Pour Public Averti : (BDSM, scènes de sexe explicites et violence, meurtres).

RÉSUMÉ :

Ma Chronique :

Dans ce deuxième Épisode, je dirais qu’on assiste à une montée en puissance de la violence. Les scènes de meurtres sont explicites, il en est de même pour les scènes de sexe. On découvre Serena, une employée de Robotics qui fréquente des lieux réservés à un public aux pratiques sexuelles particulières. Nous pénétrons dans un Club BDSM ou Serena semble y trouver un plaisir non dissimulé. Elle va de plus en plus loin dans ses limites. Elle a également un très fort caractère. Elle s’offre à des hommes qui sont prêts à toutes les perversités imaginables. Elle est également prête à tout pour récupérer Alex, malgré le fait qu’il soit marié à Calience. C’est toujours très fluide au niveau de l’écriture. J’ai beaucoup aimé ce deuxième Opus, vivement le troisième Épisode. C’est toujours aussi addictif. Le côté horrifique est omniprésent, c’est un livre à ne pas mettre entre toutes les mains. Lorsque le meurtre d’une femme se produit et que le corps en décomposition d’un homme est retrouvé, on se pose beaucoup de questions, y’a t-il un lien avec cette histoire horrible. Je suis impressionnée par l’imagination de l’Auteure. C’est difficile d’en dire plus sans trop en dévoiler. En tout cas ça me plaît énormément. Je me suis laissée embarquer une nouvelle fois dans l’univers livresque de l’Auteure, je suis conquise. Voilà mon ressenti suite ma lecture.😉

STREPSISPTÈRE, SAISON 1, ÉPISODE 2, Constance Maurin, Évasion Éditions.

Les liens où trouver ce Roman/Feuilleton :

Partenaire Service Presse, Évasion Éditions.