Littérature Générale, Non classé

Chronique en Service Presse : « Le monde selon Tam-Tam », Déborah Blanc, Éditions Encre de Lune

Merci encore à Encre de Lune Éditions, ainsi que Laetitia Maud Joguin Rouxelle de sa confiance pour ce deuxième SP. Je remercie également Déborah Blanc.

Date de sortie : 22/09/2021

Existe en Numérique, Broché, et Format relié.

Résumé :

Entreprenante, audacieuse, pleine d’assurance, un peu prétentieuse, égoïste, Tam Tam pense être aux commandes de sa vie et voit le monde avec son filtre à elle ; un filtre bien spécial ! Il faut dire qu’elle est singulière et son intelligence l’a amenée à bâtir son existence comme elle l’entend. Mais lorsqu’elle se retrouve embarquée de force par « le Gang des Gorilles » et atterrit dans un endroit mystérieux, tout bascule pour elle. Dans ce lieu où elle est enfermée avec ses semblables, elle va vite mettre des couleurs d’espérance et de rêves dans leur quotidien morose et progressivement comprendre qu’elle n’est qu’une partie d’un tout, que tout est finalement intimement lié.
Dans cette quête de vérité, une question l’obsède : trouvera-t-elle son âme sœur ? Cette complicité unique dont lui parle Singha existe-elle vraiment ? De Shéhérazade en psychologue improvisée, Tam Tam vous entraîne dans les méandres de ses fables, de ses réflexions sur notre monde, le pouvoir de l’amour et la puissance du destin.
Drôle, inventive, impulsive, enjouée, attachante, touchante, IRRESISTIBLE ! Tout un programme pour un petit félin ! Mais Tam Tam n’est-elle pas qu’un simple chat?

Ma Chronique :

Le monde selon Tam-Tam, Déborah Blanc, Éditions Encre de Lune

J’ai d’abord découvert Tam-Tam, au fil des Extraits partagés sur Facebook. La couverture est très belle. J’ai adoré l’univers Livresque de l’Auteure. Elle a énormément de talent. C’est extrêmement bien écrit. Je qualifierais ce Roman d’atypique, original et différent. Tam-Tam n’est pas un félin comme les autres. C’est la première fois que je lis un tel Roman. L’écriture est très fluide, très belle. C’est aussi une leçon de vie, qui nous fait voir le monde autrement. Tam-tam nous décrit le monde et les humains, tel qu’elles les voient. Je suis d’accord avec ses ressentis. J’ai ris, j’ai pleuré, on passe par beaucoup d’émotions. Ce Roman est un bonbon, c’est un livre qui fait du bien au moral. J’ai aimé également découvrir deux Épilogues, ce qui permet une fin ouverte et nous laisse imaginer pas mal de choses. Ce livre aborde des thèmes liés à la société actuelle. On navigue entre humour, philosophie et poésie également. C’est une pépite, qu’il ne faut pas hésiter à lire. J’ai passé un super moment de lecture avec Tam-tam et ses amis. Ce Roman nous amène finalement à nous poser des questions sur notre quotidien, sur notre façon de voir les choses. Lorsqu’on fait quelque chose, est-ce que nous pensons réellement à ce que nous faisons ? Est-ce que nos choix sont les bons? Ce Roman nous pousse également à la réflexion. Deborah Blanc, m’a convaincue dès les premières lignes. Son écriture est pleine de sensibilité et je pense qu’elle fait passer différents messages à travers ses mots. En tout cas je n’avais pas envie de le refermer. Il m’a fallu un certain temps avant que je redescende émotionnellement, tellement c’est fort. J’ai adoré Shinga, c’est un chat attachant, de même que Tam-tam. Elle ne cherche qu’à faire le bien autour d’elle. Elle est divertissante, rafraîchissante. Elle raconte ses histoires avec envie. Elle s’attache à décrire un monde meilleur. J’avais l’impression d’entendre sa voix. J’ai beaucoup ris quand elle parle de son ronronnement, elle le compare à un moteur V12. 😄 C’est plein de métaphores également. En sortant de cette lecture, on voit le monde différemment. On se dit qu’il faut être là, pour les gens qui nous entourent et les autres. C’est aussi une ode au « vivre ensemble » qui nous montre que quelque soit les différences, on peut réussir à s’entendre et à oublier les à priori qu’on peut avoir à l’égard des uns et des autres. À mon avis, Tam-Tam est le livre à avoir dans sa bibliothèque. J’ai beaucoup ris également lorsqu’elle se décrit, on l’imagine bien faire tous ses gestes. On s’aperçoit également que la connexion entre l’animal et l’humain existe réellement. À un moment donné j’ai pleuré. Voilà mon ressenti, suite à ma lecture. J’ai tellement aimé le monde créé par l’Auteure, que je pourrais parler de ce Roman durant des heures. Il faut le lire. C’est un puits de bien-être. Méga, méga coup de cœur ❤️ pour moi. ❤️❤️ Je suis tombé sous le charme, je suis amoureuse de ce livre. ❤️ ❤️❤️ Ce livre est magique et magnifique. Je remercie mille fois la Maison d’Édition pour ce Service Presse.

Les liens où trouver le Roman :

https://www.amazon.fr/dp/B09GL78X4W/ref=cm_sw_r_cp_apan_glt_3C7QXVDZ3ZT2M6A70EJ2

Enfants, Nouvelles

Chronique : « Les soirs après l’école », Mido, Éditions ExÆquo, Collection Jeunesse, dès 7 ans.

Les Soirs après l’école, Midi, Éditions ExÆquo, Collection Jeunesse, dès 7 ans.

Merci encore à Suzanne Max pour ce nouveau Service Presse en Roman Jeunesse. Je vous remercie de votre confiance. Je suis ravie de ce SP que j’ai trouvé très sympathique et très agréable à lire.💙

Résumé :

Recueil de 10 histoires:
Chaque soir, Alice part en promenade avec son gros chien. Sur le chemin qu’elle aime tant, elle réfléchit à sa journée, à ses soucis d’enfant et aux nombreuses questions qu’elle se pose sur le monde qui l’entoure. Près du petit pont, le vieux chêne conteur l’accueille de sa voix d’écorce. Il murmure une histoire : celle d’un écureuil têtu, d’un petit geai malaimé et… bien d’autres.
Alice et son arbre emmèneront le lecteur dans un univers plein de poésie et de réflexions sur le vivre ensemble.

Mon Avis suite à cette lecture :

J’ai bien aimé toutes ces petites histoires. Mido a un bel univers Livresque. Ce sont des nouvelles. Ça se lit très vite. C’est extrêmement bien écrit. J’ai beaucoup aimé le personnage d’Alice, cette petite fille est très intelligente. On ressent beaucoup de gentillesse en elle. Certains moments m’ont bouleversé. On se laisse entraîner dès le début de la lecture. Alice est très attachante. Elle est toujours accompagné de son chien. En tant qu’adultes, on reste des enfants. Et ça fait du bien de se plonger dans de jolies histoires. La plume de l’Auteure est très belle et très fluide. Elle est aussi très douce. Alice se pose beaucoup de questions sur sa vie d’enfant, le monde qui l’entoure, le vivre ensemble. Tout des sujets actuels. Tout les jours elle retrouve le chêne conteur. Durant ma lecture, j’avais le sentiment d’entendre l’arbre s’exprimer, les bruits de la forêt, le gazouillement des oiseaux, le cri des différents animaux. Mido a un Imaginaire impressionnant. Je suis ravie de ce service Presse, c’est une jolie découverte Auteure. J’ai beaucoup aimé les illustrations entre chaque histoire. Elles sont vraiment très belles. C’est Mido qui en est l’Auteure. C’est très réussi et c’est une excellente idée. Voilà ce que je peux dire suite à cette lecture en Service Presse.

Voici le lien d’achat pour vous procurer le livre :

Les soirs après l’école – MIDO